6
juillet 2019

Tarifs - Achetez vos places !

La légende d'une vie

6 juillet 2019 - 21:30 -

Entre émotions fortes et casting de choix, La légende d’une vie, de Stefan Zweig, mise en scène par Christophe Lidon, annonce une inoubliable soirée le 6 juillet au Château Comtal !

La pièce
Friedrich Franck est un jeune auteur écrasé par l’image d’artiste national de son père, Karl Franck.
Elevé par sa mère, Léonor, qui a fabriqué cette légende et redoute une remise en question de cette biographie idéale, il va découvrir, grâce à l’arrivée d’un «souvenir du passé», Maria, que l’histoire de son père a été traversée d’amours et de haines, de pauvreté et de succès. De quoi pouvoir enfin échapper à son avenir trop dangereusement glorieux.
Dans cette pièce, Stefan Zweig, spécialiste des âmes, explore les méandres des liens qui unissent les pères et leurs fils dans le contexte sensible de la création artistique.

Lire la suite

Extrait : FRIEDRICH
« J’ai compris qu’ils m’ont élevé pour cela, depuis des années, qu’ils m’ont inoculé cette ambition. Et ils ont réussi, Clarissa, ils l’ont éveillé en moi, ce besoin passionné de dire quelque chose au monde ! Comme lui.
Tu sais, parfois, je sens en moi une force, une puissance mystérieuse qui fait jaillir de moi des mots, des émotions... Alors moi aussi, j’ai l’impression d’avoir le droit d’essayer. Mais pourquoi est-ce qu’ils m’obligent à lutter avec lui alors que je ne pourrai jamais l’atteindre ?

Note d’intention du metteur en scène
Après « Lettre d’une inconnue » et l’immense plaisir de travailler sur l’oeuvre de Stefan Zweig, l’envie de trouver un texte moins connu de cet auteur m’a poussé à lire ou relire son Théâtre, plutôt que les adaptations de nouvelles. En découvrant « Légende d’une vie », c’est tout un univers d’émotions et de réflexions qui s’est ouvert à mon imaginaire de metteur en scène : dans cette ambiance incroyablement intense et redoutable d’une famille digne d’Ibsen et Faulkner réunis, j’ai retrouvé les obsessions de Treplev dans « La Mouette » de Tchekhov et la force d’un Thomas Bernhard... Voilà une belle matière théâtrale, de quoi réunir autour de moi une équipe d’acteurs vibrants et profonds, de quoi offrir à Natalie Dessay l’opportunité de porter haut la grandeur artistique de Leonor, à Macha Méril d’être l’étrangère sincère et blessée, la Maria du passé qui détient la vérité, de quoi permettre à Gaël Giraudeau de défendre la légitimité d’exister en tant que fils et artiste. Voilà aussi pour moi l’annonce d’un travail exigeant et fiévreux, dans l’écrin d’un espace inventé par Catherine Bluwal, qui transportera les spectateurs dans un Palais de glace, mausolée transparent où la vérité doit apparaître.
Christophe Lidon

Plus d'information

De Stefan Zweig / Adaptation Michael Stampe / Mise en scène Christophe Lidon / Traduction Jean-Yves Guillaume

Avec Bernard Alane, Natalie Dessay, Valentine Galey Gaël Giraudeau et Macha Méril

Décor Catherine Bluwal / Coustumes Chouchane Abello-Tcherpachian / Lumières Marie-Hélène Pinon / Son Cyril Giroux
Tournée Acte 2 / Une création du CADO, Orléans